Concertation sur l’ Egalité professionnelle, des avancées gagnées par la CGT

Le comité CGT relaie:informations confédérale sur Egalité professionnelle

Les chiffres

26 % d’écart salarial moyen
40 %de moins de retraite pour les femmes
82 % des salarié.es à temps partiel sont des femmes
80 % des emplois rémunérés au SMIC sont occupés par des femmes
60 % des entreprises n’ont ni accord ni plan d’action ; 0,1%sont sanctionnées
69 % des tâches ménagères réalisées par les femmes
17 % seulement des métiers sont mixtes
80 % de femmes victimes de sexisme au travail
30 % des femmes victimes de harcèlement sexuel au cours de leur vie pro
170 viols ou tentatives de viol/jour (soit 10 par jour sur un lieu de travail)

Les enjeux

  • Empêcher la déconnexion entre questions sociales et sociétales, entre les rapports sociaux de classe et de sexe
  • Refuser une approche de l’égalité F/H « par le haut » : la féminisation des CA suffirait à gagner l’égalité pour les femmes salarié.e.s
  • La loi et la sanction plutôt que le partage de « bonnes pratiques » et le « Name and Shame »

Le rapport de force construit par la CGT

Le rassemblement du mouvement féministe, avec :
-La mobilisation #8mars15h40, qui a permis de mettre les écarts de salaire au coeur du débat public-Le 25 novembre et l’appel de 100 féministes dans Le Monde. La lutte contre les violences exige un budget à la hauteur et un volet spécifique aux violences au travail
L’unité des organisations syndicales, avec pour la première fois une plateforme revendicative des 8 organisations syndicales exigeant 15 mesures concrètes pour l’égalité pro et contre les violences

Le résultat

Décembre 2017 : le gouvernement soutient enfin notre revendication d’une convention OIT contre les violences sexistes et sexuelles

Mars 2018 : Ouverture de concertations sur l’égalité pro et les violences sexistes et sexuelles au travail
-Modifications législatives
-Sanctions liées à une obligation de résultat
-Logiciel pour mesurer les écarts de salaire
-Des formations obligatoires sur les violences sexistes et sexuelles

Les concertations

La délégation CGT : Sophie Binet, Céline Verzeletti, Anne Braun, Sylvie Vachoux, Clémence Helfter. Groupe d’appui : le collectif « Femmes mixité »
•5 séances en multilatérales
•3 séances de travail en intersyndicale à partir de la plateforme unitaire
→2 documents unitaires de précisions complémentaires sur l’égalité pro et sur les violences
•Des concertations en parallèle dans la fonction publique

Annonces du gouvernement

Reprise de nos revendications sur :
•Transparence avec écart brut et corrigé
•Prise en compte de l’ensemble de la rémunération
•Cumul de 2 régimes de sanctions : obligation de négocier + obligation de supprimer les écarts
•Enveloppe de rattrapage négociée dans la NAO EPQVT, pas dans la NAO Salaire

Mais…
Logiciel →« méthode » : l’outil et les critères sont renvoyés à une mission pilotée par la DRH de Schneider
Aucun moyen supplémentaires pour l’inspection du travail
Rien pour renforcer la négociation de branche

Et maintenant ?

Pression sur
•la mission DRH Schneider
•Les parlementaires

Valoriser les avancées gagnées par la CGT auprès des salarié.e.s

Rapport de force à amplifier sur le terrain

 

Retrouvez l’outil de la CGT sur les questions d’égalité professionnelle

Imprimer cet article Télécharger cet article