Retraites : stoppons le projet de régression sociale !

Le comité régional CGT Picardie relaie info confédérale
Pas de hasard pour ma retraite : je découvre quand et avec combien je partirai, c’est la campagne lancé par la CGT il y a déjà plusieurs mois afin d’alerter et préparer la mobilisation contre la réforme des retraites.

Le projet gouvernemental confié depuis près de 2 ans à Jean Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, prend forme. Ce dernier fait des annonces au cœur de la période estivale, après un simulacre de concertations orchestré pour détourner l’attention de la population sur les vraies raisons de cette nouvelle réforme régressive.

Au nom de « l’équité » personne ne sera épargné, actifs comme retraités toutes et tous perdants !

Le système Macron par points est destiné à faire des économies sur le dos des salariés en accélérant la baisse de leurs pensions et en reculant l’âge d’accès à une retraite pleine et entière avec la mise en place de nouvelles décotes :

  1. recule de l’âge réel de la retraite à 64 ans voire 65 ans.
  2. décote de 10% : un retraité partant à l’âge légal de 62 ans, même avec une carrière complète (43 ans) verra sa pension amputée.

C’est la fin de notre système de retraite calculé en trimestres et des mécanismes de solidarité.

Aujourd’hui, 15 millions de retraités (sur les 16 que compte le pays) bénéficient d’au moins un dispositif de solidarité ! Dans un système à points, il n’y a pas de périodes assimilées comme dans un système par annuité.

Par exemple avant de pouvoir bénéficier de points retraite couvrant les périodes de maladie, d’invalidité… il faudra décompter une période de carence plus ou moins longue 30 jours perdus pour un arrêt maladie. Tous les aléas de la vie professionnelle ont un impact sur la retraite et nécessitent d’être compensés, avec le risque que la compensation soit insuffisante.

tract retraites
Télécharger le tract

 

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a espéré mercredi « une rentrée sociale très forte » et annoncé une mobilisation le 24 septembre contre la réforme des retraites et les suppressions d’emplois, notamment dans la distribution et l’industrie.

Quelques semaines avant la rentrée sociale, redisant l’opposition de sa confédération à la future réforme des retraites, pour laquelle le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye fera ses recommandations jeudi, Philippe Martinez a assuré sur C-News : « on va se mobiliser avant qu’elle soit adoptée ».

 

La suite sur le site NVO

 

 

Reforme-retraite.info  Le site de référence à faire connaitre

 

Imprimer cet article Télécharger cet article